Cette technologie consiste à déposer un matériau couche par couche afin de construire un objet tridimensionnel. La fabrication additive offre de grands avantages par rapport aux procédés classiques de fabrication tels que la liberté de conception, des économies de matières premières ou la réduction du temps de livraison du produit. Au cours ces dernières années, des équipements ont été commercialisés en utilisant cette technologie.

Cependant, la fabrication additive de composants métalliques avec des exigences strictes pour répondre aux besoins du secteur de l'automobile et de l'aéronautique, reste un défi technologique important.

Il existe différents types de procédés de fabrication additive de pièces métalliques qui peuvent être regroupées en deux grands groupes.

  •   Le premier groupe est formé par les processus de SLM et EBM appropriés pour les petites pièces et de haute complexité géométrique.
  •   Le deuxième groupe se compose du WAAM et LMD, procédés appropriés pour les pièces plus grandes et de complexité géométrique moyenne à basse.

Actuellement, la connaissance des processus est dispersée entre les différents agents de zone transfrontalière. Chaque entité possède son bout de connaissances (par exemple, les propriétés des matériaux, procédé SLM, procédé WAAM, exigences pièces objectifs, etc.).

Le projet de TRANSFRON3D va créer un réseau de coopération transfrontalière entre les différents acteurs afin de tirer parti des connaissances et de l'expertise disponible dans les régions concernées.