Le projet TRANSFRON3D abordera principalement les défis et besoins en relation avec l’économie, l’emploi, la connaissance et l’innovation dans l’espace POCTEFA.

Durant ces dernières années, il a été démontré que les entreprises avec une meilleure capacité d’exportation ont mieux résisté aux difficultés de la crise. La capacité d’exportation des entreprises dépend du niveau technologique de ces dernières. Dans un marché global ou les entreprises américaines et Asiatiques offrent des produits et services de grande qualité, il est nécessaire d’augmenter la capacité technologique de entreprise de l’espace transfrontalier afin d’être compétitives.

En raison des difficultés de transport, le manque de communication et aux différences de langage, la collaboration entre les entreprises, les universités et les centres de recherche des deux côtés de la frontière est rare. C’est pour cette raison que tout le potentiel de développement industriel de la région n’est pas utilisé. Malgré les défis et les difficultés auxquels sont confrontés l'espace POCTEFA, il y a de grandes opportunités liées à la technologie de fabrication additive.

De cette façon, et plus spécifiquement, le projet vise à relever les défis territoriaux suivants:

  •   Disposer d’un réseau de connaissances dans le domaine de la fabrication additive de pièces métalliques, en considérant une gamme complète de technologies: SLM, EBM, WAAM, DML.
  •   Renforcer la relation entre les entreprises, les centres de recherche et les universités afin d'avoir un espace de coopération de classe mondiale dans une technologie clé comme la fabrication additive.
  •   Mettre en commun des actions qui sont déjà en cours dans les différentes régions, pour obtenir plus de résultats et des initiatives avec une plus grosse masse critique de personne.
  •   Trouver un lieu d’échange des connaissances, de technologues ou d’étudiants dans le domaine de la Fabrication Additive.

En conclusion, TRANSFRON3D répondra à beaucoup de défis de l'espace POCTEFA grâce à la collaboration entre centres, universités et entreprises pour le développement de la fabrication additive de pièces métalliques.